Terres frontalières du quotidien

poèmes, (six photographies/traitement organique de Pierre St-Jacques), Écrits des Hautes-Terres, Ripon, 1999.

À la fois nostalgique et lucide, ce recueil nous plonge dans un univers de tendresse crue où la voix singulière de l’auteur nous entraîne dans un parcours initiatique dans les labyrinthes de la mémoire. Se pourrait-il, après tout, que chaque jour soit neuf?

(4e de couverture)

 

Contre la clôture de bois
solitude fuchsia d’un pois de senteur
Au mur de la maison
pétales rouge vin sur blanc, pistils orangés
les lys imposent leur parfum
de messe de Pâques
de femmes en fête

 

 

14,95 $ (+ 4$/frais de livraison)