Paroles d’Acadie et d’après
poèmes, Éditions Asticou, Hull, 1982.

« Ce recueil, composé de deux suites est également un journal collectif des Acadiens révoltés, aliénés et déracinés des vingt dernières années. (…) Guy Jean nous apporte un autre témoignage précieux de cette Acadie qui se réveille pour vivre pleinement son destin en terre d’Amérique. »

(Edwin Hamblet, French Review, 1984)

 

J’ai péché de douleur
pour libérer les grands oiseaux
qui me broyaient les entrailles
de leurs ailes

impatientes de vol 

 

 5 $ (+ 4$/frais de livraison)